Voyage du Cœur au Corps

Dans le dispositif SAISON 13 pour la saison 2019/2020
Télécharger la fiche du spectacle :
https://www.saison-13.fr/index.php?pg=direct&p1=pdf&p2=3358|1037
Spectacle dès 6 ans – Durée : 50 mn
Représentations scolaires pour les élémentaires et les jeunes collégiens
Représentation tout public de 6 à 96 ans

Teaser du spectacle (3.33 mn)

L’HISTOIRE

Mamie Claudia, alors jeune maman impuissante devant l’étrange maladie de son fils, va rétrécir sans hésitation le meilleur des docteurs. Déposé dans la bouche du fiston, le voici qui glisse sur ce grand toboggan qu’est la gorge pour être propulsé dans son corps.

Notre docteur va découvrir un monde miniature perturbé par une alimentation déséquilibrée, de petits peuples formés de révoltés, d’épuisés mais aussi de combattants prêts à en découdre avec la malbouffe !

Un voyage surprenant raconté et joué par un trio familial hors du commun interprété par deux comédiens-chanteurs jouant dix personnages et une marionnette conteuse qui ne saurait résister à l’attrait du jeu et encore moins à celui des chansons.

Affiche du spectacle Voyage du Coeur au Corps


NOTE D’INTENTION et DE MISE EN SCÈNE

Ce projet est né d’une réflexion sur la surconsommation et l’augmentation de l’obésité chez les enfants. A travers cette histoire créée de toute pièce, nous avons cherché à rentrer dans un monde extraordinaire, celui du corps humain, et en faire un symbole de notre propre monde en prenant comme axe principal la surconsommation.

Les maladies liées aux déséquilibres alimentaires et au manque d’activité physique ne sont-elles pas le reflet d’un comportement boulimique de consommation passive ?

Inviter les jeunes spectateurs, et idéalement les familles, à s’interroger sur notre responsabilité quand à nos choix alimentaires et sur nos capacités de remises en cause pouvait se faire à une seule condition : emporter les spectateurs dans le monde des illusions et de l’imaginaire avec humour, poésie et amour.

C’est ainsi que nous nous en sommes pris à la malbouffe à l’aide de deux comédiens et d’une marionnette à taille humaine. Théâtre, marionnette, théâtre d’ombre, chant et musiques originales sont au service d’une histoire où la sorcellerie se mêle au voyage d’un docteur dans le corps d’un enfant mal en point pour cause de déséquilibre alimentaire.

EXTRAITS DE PRESSE

LA REVUE MARSEILLAISE DU THÉÂTRE, par DVDM :
Le public ne s’ennuie pas une seconde au cours de cette création, où les péripéties s’enchaînent sans discontinuer, menée tambour battant par des comédiens aux multiples qualités. Ces derniers sont portés par une mise en scène sans temps mort où sont habillement entremêlés les genres, et au cours de laquelle alternent moments de répits musicaux et courses poursuites animées, conte et jeu. […]
Au-delà de la dénonciation de la malbouffe, le public peut y déceler une critique de notre société hyper-consumériste (à laquelle nous nous soumettons passivement avec une boulimie insatiable) et plus largement, du capitalisme où la culture est mise à mal. […]
Les enfants ici apprennent tout en s’amusant et applaudissant vivement les artistes, hypnotisés par la marionnette de Mamie Claudia, magnifique en tout point de vue, à laquelle les comédiens ont donné vie sous leurs yeux ébahis.[…]
A voir en famille.

VAR MATIN, par Débé :
Toujours de façon douce, où poésie et humour côtoient énergie et tendresse, les comédiens jouant chacun plusieurs rôles, réalisent une performance en tous points impeccable, aidée par des musiques et chansons originales.

EXTRAITS DE TEXTE

Acte II, scène 2
A l’intérieur du corps de l’enfant

Professeur : – Depuis plusieurs années, notre monde est déséquilibré. Regardez autour de vous. Avant, cette classe était riche de sa diversité, remplie de nutriments venus de tout horizon : des minéraux, des fibres, des vitamines … comme toi Bêta Carotène. Combien reste-t-il de vitamines aujourd’hui ?… Tu es la seule de ton genre. Je vois bien parmi vous encore quelques vitamines B, quelques vitamines D ; ici quelques minéraux : vous, les survivants de la famille Fer et vous de la famille Zinc ; là quelques Fibres. Mais ça ne suffit pas. [ … ]

Bêta Carotène : – Monsieur, qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous ne sommes que des enfants.

Professeur : – On peut toujours faire quelque chose, chacun à son niveau, qu’on soit petit ou grand, car le corps a besoin de tout le monde, de la plus petite cellule au plus gros des organes. Si l’on veut naitre et grandir dans un corps riche de diversités, il faut agir ! […] Il n’y a plus de temps à perdre. Rassemblez vos affaires, je vous attends dans le couloir sanguin n°9. Nous partons sur le champ dans l’une des régions du gras. Il y a beaucoup trop de gras…

ÉCRITURE ET LANGAGE

Ombre chinoiseTrouver un équilibre entre le langage parlé et le langage muet était pour nous une volonté artistique tout comme le mélange des formes. Dire avec les mots, dire avec le corps, dire avec le cœur, dire en musique, dire en chanson, dire en image sont autant de moyens d’expressions et de richesses artistiques que nous voulions offrir au public.

Dire au présent, dire au passé. Nous basculons entre le passé conté, le passé joué, l’acte présent et l’entre-temps imaginé. Le voyage est ainsi multiple et les allers-retours dans la vie d’une jeune maman devenue grand-mère invite les enfants à entrevoir notre capacité d’évolution positive.

PERSONNAGES

Claudia, jeune maman victime de la société de consommation
Grande, élégante, quelque peu hystérique, elle accepte en abondance tous les cadeaux provenant de ses amis proches, tel le Duc Ola ou le Baron Henri Bô et bien d’autres encore, jusqu’au jour où son fils en tombera malade. A la fin de cette aventure, elle remettra en cause ses habitudes et optera pour une alimentation variée et colorée.

Mamie Claudia, une maman devenue mamie
C’est une marionnette mais chut ! Les enfants n’en sont pas si sûrs et nous non plus. Auteure, comédienne et chanteuse, c’est elle qui a pris sous son aile ses deux petits enfants, remplie du devoir de prévenir les plus jeunes et leurs proches du danger qui les guette ; elle veut parcourir le monde et ils s’en donnent à cœur joie !

Stefan et Charlotte, les petits enfants de Mamie Claudia
Il est presque efficace, elle s’attarde sur les détails. Ils adorent leur grand-mère, ils sont fiers de l’accompagner dans cette aventure. Ils se chamaillent et s’aiment. Quoiqu’il arrive, ils resteront au service du projet collectif : le spectacle !

L’enfant, le fils de mamie Claudia, futur papa de Stefan et Charlotte
Mamie Claudia parle beaucoup de son enfant mais en réalité on ne le voit jamais complètement. Il parait qu’il ressemble un peu à chacun de nous.

Le docteur Sreu
Remplaçant du docteur de famille, maniaque, rigide et craintif, doutant de tout, il se verra dans l’obligation de répondre à l’exigence de Claudia : être réduit à la taille d’une toute petite fourmi et trouver la cause de la maladie de son fils. En plus d’être le point de rencontre avec tous les habitants du corps, il est le pont entre l’intérieur et l’extérieur, entre la connaissance et l’ignorance.

Les habitants du corps
Le professeur, la petite fille Bêta Carotène et sa Doudinette, les ouvriers de l’Usine à Gras et autres personnages secondaires d’un récit hépatique.

SCÉNOGRAPHIE

Minimaliste, la scénographie est basée sur deux éléments de décor et l’espace vide. Tout se transforme. Une chambre d’enfant symbolisée par une fenêtre géante deviendra la fenêtre des ombres avant de disparaitre. Dans le corps, le lit d’une vitamine Bêta Carotène se transformera en tableau de classe. Quand à l’espace vide, il devient par un jeu de lumières et d’imagination active, une usine à gras ou bien encore le lieu d’une terrible bataille entre les Hépatiens et les Hépatants.

COSTUMES

Appuis de jeu pour les comédien.ne.s, les costumes vont transformer leur morphologie, leur âge, leur fonction ou leur classe sociale avec un détail ajouté ou un costume complet.

MUSIQUE

La musique a le parfum des Balkans. Guimbardes, violons, Tuba, guitares sont d’autant d’instruments qui accompagnent, soulignent, ponctuent, illustrent les actions, les personnages et la magie de cet univers loufoque. L’Aristocratie des Carpates, la fragilité du monde intérieur comme la révolte des opprimés gardent tout au long du spectacle le rythme et la mélodie comme partenaire.

L’ÉQUIPE ARTISTIQUE

Charlotte ClémentAutrice, Metteuse en scène et Interprète
Elle a découvert le théâtre dès l’âge de 9 ans. A 16 ans elle jouera dans son premier spectacle professionnel, Alice aux Pays des Merveilles avec la compagnie du Graal. Les ateliers théâtres classiques et contemporains ont succédé à une obtention en maitrise Arts du spectacle. C’est à 21 ans qu’elle se professionnalisera en intégrant la compagnie Les Loups Masqués en tant que comédienne et intervenante artistique jusqu’en 2014 avant d’elle-même cofonder sa propre compagnie: Les Vagabonds des Étoiles. Elle a joué entres autres dans «Don Quichotte ! La véritable histoire.», «Monsieur chasse!» ou bien «Illusions Comiques» … Elle a travaillé avec différents metteurs en scène dont Gilles Cailleau.

Stefan Mandine – Compositeur et Interprète
Il a d’abord été marionnettiste sur 3 saisons pour la série télévisée «La tête à Toto» avant de rejoindre le spectacle vivant. Chanteur-guitariste du groupe Velvetine, il a composé et enregistré 5 albums et donné une centaine de concert (France, Allemagne, république Tchèque). Il entre dans le monde du théâtre en 2004 en intégrant la compagnie Les Loups Masqués en tant que régisseur général puis très vite en tant que compositeur, musicien et comédien. En 2014, il cofonde la compagnie Les Vagabonds des Étoiles. Il participe à la création du spectacle « Dimelo » par la compagnie La Innombrable.


★ Télécharger le dossier de presse ★

Dossier-artistique-2